AGIR pour la DiableAGIR pour la DiableAGIR pour la DiableAGIR pour la DiableAGIR pour la DiableAGIR pour la Diable
L'organisme
La Diable et son bassin versant
pde
Projets en cours
Communiqués et articles
Soutenir Agir pour la Diable
Pour nous rejoindre

 

Dossiers Informatifs

Imprimer ce dossier
 
Agir contre l'érosion
 
Qu’est ce que la Journée mondiale de l’eau ?
 

En 1992, l’Assemblée générale des Nations Unies a déclaré le 22 mars de chaque année « Journée mondiale de l’eau ». À cette occasion, les États et citoyens du monde sont invités à réfléchir sur l’importance de cette ressource et à revoir leurs façons de faire afin de mieux la protéger.

Cette année, le thème « Faire face à la pénurie d’eau » attire notre attention sur l’importance croissante du déficit en eau à l’échelle globale et à la nécessité d’agir au niveau local. Notre « or bleu » est un bien précieux à protéger pour les générations futures !

 

Gérer durablement notre ressource en eau, une nécessité !

 
Assurer une gestion saine de l’eau soulève de nombreux défis : préserver la qualité de l’eau; maintenir l’équilibre entre la disponibilité et la demande; protéger les écosystèmes aquatiques; gérer les conflits d’usages. Même dans une région où l’eau est abondante, ces préoccupations sont présentes.
Face à ce constat, une responsabilisation accrue des usagers et intervenants locaux, dans une approche de gestion par bassin versant, s’avère essentielle !
  image2
 
Quelques chiffres à retenir…
 

• 1,4 milliard d’êtres humains n’ont pas accès à l’eau potable.

• 2,6 milliards n’ont aucun moyen d’assainissement.

• Si rien n'est fait, d’ici 2025, 4 milliards d’entre nous, soit la moitié de la population du globe, seront confrontés à un déficit en eau.

• Entre 1972 et 1996, les prélèvements d'eau au Canada ont augmenté de près de 90 %, passant de 24 milliards à 45 milliards de mètres cubes par année, alors que la population s'est accrue de seulement 33,6 % durant la même période.

• En moyenne, un Canadien consomme 335 litres d’eau par jour. Le Canada se situe ainsi au deuxième rang mondial des consommateurs d’eau juste derrière les États-Unis (380L).

• Le lac Tremblant et la rivière du Diable sont les principales sources d’eau potable du bassin versant de la Diable. Environ 4 000 m3 d’eau par jour sont prélevés à chacune de ces sources (moyennes annuelles pour 2003) à des fins de production d’eau potable.

• La salle de bain représente 65% de l’utilisation totale de l’eau à l’intérieur de la maison ! La consommation d’eau dans le domicile se répartit ainsi :

image3
Source : L’eau travaille pour nous, Environnement Canada, 2001
 
Comment évaluer notre consommation en eau ?
 

Utilisez le formulaire Journal de bord (cliquer ici pour le faire apparaître), produit par Environnement Canada, afin de mieux connaître votre propre consommation en eau.

Aussi, il est possible d’évaluer sa consommation journalière en utilisant la calculatrice de l’utilisation de l’eau disponible sur le site de la Biosphère en cliquant sur le lien suivant http://www.on.ec.gc.ca/reseau/waterCalculator/login_f.html

Faites le test et recalculez votre consommation quelques mois plus tard pour mesurer l’impact des petits changements apportés à votre consommation !

 
Ce que vous pouvez faire pour économiser l’eau !
 
Il est possible de réaliser d’importantes économies d’eau potable en appliquant la règle des 3 R, règle d’or de la conservation de l’eau : Réduire, Réparer, Rénover
 

Réduire

 

En modifiant légèrement nos comportements, il est facile de réduire sa consommation d’eau de façon non-négligeable. Saviez-vous que :

• 10 à 20 litres d’eau peuvent être conservés en fermant le robinet lorsque vous vous brossez les dents ou lorsque vous vous rasez.

• Une douche de cinq minutes constitue un excellent moyen d’économiser l’eau. Si vous préférez le bain, remplissez la baignoire au quart !

  image3

• Laver votre voiture en remplissant un seau d’eau et en utilisant une éponge vous permettra d’économiser environ 300 litres d'eau à chaque lavage.

• Un tuyau d’arrosage débite 1000 litres à l’heure, c'est-à-dire la quantité d’eau qu’une personne boit en 3 ans ! Utiliser le balai plutôt que le tuyau d’arrosage pour nettoyer l’entrée de garage ou le trottoir vous permettra d’économiser l’eau de façon importante.

• Plus de 50 % de l'eau utilisée pour les pelouses et les jardins est perdue en raison de l'évaporation ou de l'écoulement dû à l'arrosage excessif. Arrosez de préférence le matin ou en soirée et assurez vous de respecter la réglementation municipale en vigueur à ce sujet. Le gazon n’a pas besoin d’eau tous les jours !

• Une piscine externe de grandeur moyenne peut perdre jusqu’à 4000 litres d’eau par mois par évaporation.

 

Réparer

 

Les fuites peuvent coûter cher ! Vérifiez régulièrement vos tuyaux, robinets… La plupart des fuites sont faciles à trouver et peuvent être réparées à très peu de frais. Saviez-vous que :

• Une fuite d'une goutte par seconde seulement gaspillera environ 9000 litres d'eau par an ou l'équivalent de 16 bains par mois.

• Une toilette qui fuit peut perdre jusqu’à 750L par jour ! Pour vérifier son état, mettez 2 à 3 gouttes de colorant alimentaire dans le réservoir de la toilette. S'il se rend à la cuvette sans que vous actionniez la chasse d'eau, il y a une fuite.

 

Rénover

 

Il s’agit d’adapter ou de remplacer un dispositif ou appareil usagé consommant de l’eau par un dispositif muni d’un système économiseur d’eau disponible sur le marché. Saviez vous que :

• Une douche normale consomme 20L/min, alors qu’une pomme de douche à faible débit en consomme plus de 2 fois moins !

• Il est possible de réduire la consommation d’eau des toilettes de 50 à 70 % en remplaçant les toilettes à grand débit (18L) par des toilettes qui consomment seulement six litres d'eau chaque fois que la chasse d'eau est tirée.

• L’installation d’un brise-jet à faible débit sur vos robinets de cuisine et de salle de bains vous permettra de réduire la consommation d'eau de 25 à 50 %.

 
Économiser l’eau, c’est payant !
 
Parce que l’eau circule de l’amont vers l’aval et d’un usager à l’autre, elle doit être soigneusement traitée avant de pouvoir être réemployée à des fins domestiques ou commerciales. Le traitement de l’eau est une obligation onéreuse pour les collectivités et dont les coûts augmentent avec les débits consommés. Les différentes formes de traitement ne sont cependant jamais entièrement efficaces et une certaine altération perdure. Ainsi, en réduisant notre consommation d’eau, nous contribuons à la préservation d’une eau potable à la fois propre et à moindre coût.
 

Économie d’eau = Économie d’énergie = Économie d’argent

 
Pour conclure, souvenons nous de cette citation d’Edmund Burke : « Personne n’a fait de plus grande erreur que celui qui n’a rien fait parce qu’il était persuadé qu’il ne pouvait faire qu’un petit peu. »
 
Pour en savoir plus :
 
Ressources en ligne d’Environnement Canada:

Site web sur l’eau douce

Dépliants sur l’utilisation judicieuse de l’eau

Programme d’économie d’eau potable (PEEP) du Réseau environnement

  Usine de filtration de St-Jovit
   
Usine d'eau potable de Mont-Tremblant
 

 

accueilhaut

© 2011 AGIR, tous droits réservés